CB500F

L'espiègle roadster Des trois sœurs CB500, elle est sans conteste la plus citadine et la plus délurée. Compacte, agile, économe et polyvalente, c'est la moto idéale pour rouler utile la semaine et "plaisirer" le week-end dans les virolos de campagne.

Accessible à ceux qui proviennent de la 125 cm3 ou viennent d'obtenir leur permis A2, elle offre néanmoins toute l'adrénaline et le plaisir de pilotage d'une grosse cylindrée. Avec son style plus dépouillé, ses évolutions pratiques et son nouveau pouvoir de séduction, le millésime 2016 s’annonce comme un grand cru.


ESTHÉTIQUE LÉCHÉE

Plus musclée, plus racée, la CB500F 2016 est prête à donner toutes les sensations d’un roadster sportif.

De la tête de fourche à la coque arrière, foin du superflu : l’habillage est minimaliste et anguleux, les caches latéraux se font plus petits et les écopes plus imposantes. Accordés à la forme du réservoir, tous ces éléments mettent en valeur le cadre et le moteur dont le couvre-culasse et les carters latéraux adoptent une nouvelle teinte bronze du plus bel effet. Et pour satisfaire tous les goûts, une palette de nouveaux coloris est également disponible.

 

 

PARTIE-CYCLE : VIVE ET RASSURANTE

Le gabarit global de la CB500F est étudié pour offrir un comportement routier à la fois vif, joueur et rassurant. La centralisation des masses assure une grande agilité en virage, tandis que leur répartition stabilise la machine. En s’allégeant de 2 kg, le nouveau silencieux participe au rééquilibrage des masses tout en émettant une sonorité beaucoup plus typée.

Pour adapter la machine à votre style de pilotage, la fourche de la version 2016 reçoit un réglage de précontrainte. À l’arrière, le mono amortisseur Pro-Link dispose également d'un réglage de précontrainte (9 crans).

 

 


MOTEUR : TONIQUE MAIS HYPER SOBRE

Le bicylindre en ligne à double ACT, 8 soupapes et refroidissement liquide affiche 35 kW à 8 500 tr/min et un couple de 43 Nm à 7 000 tr/min. Doux et souple à bas régime, il sait réagir à la moindre sollicitation de la poignée. Ses bonnes reprises en font un moteur idéal en ville, mais il possède suffisamment de coffre pour combler vos attentes en usage périurbain.

En passant à 16,7 litres, le réservoir assure une autonomie d’environ 470 km compte tenu de la consommation ascétique de la machine : 3,4 l/100 km ! De quoi effectuer les allers-retours de la semaine sans repasser à la pompe.

 


PRATIQUE, FACILE... ET DESIGN !

Complète, l'instrumentation digitale abrite un compteur de vitesse et un compte-tours, deux totalisateurs partiels, une montre, une jauge de niveau d’essence et un témoin de consommation.

Et pour augmenter la visibilité tout en radicalisant le style de l'avant, l’éclairage est intégralement confié à des LED.

Enfin, le système anti démarrage HISS est intégré à l'allumage et l'espace ménagé sous la selle permet de loger un antivol en U.

 


FREINAGE : CONVAINCANT !

Et parce qu’une moto ne saurait être aussi fun sans un freinage optimal, l’ABS est livré de série. Il s’exerce à l’avant sur un simple disque de ø 320 mm avec étrier double piston et, à l’arrière, sur un disque de ø 240 mm à étrier simple piston.

Ce freinage puissant, associé aux larges pneumatiques de 160/60 et 120/70, permet d’utiliser la CB500F en toute confiance.